Jump to content

Les Sous-marins Italiens En France


Recommended Posts

Titolo: LES SOUS MARINS ITALIENS EN FRANCE

Autore: Jean-Pierre Gillet

Casa editrice: Éditions Lela Presse

Anno di edizione: 2002

Pagine: 124

Dimensioni(cm): 21,5 x 30,5

Prezzo originale: 40euro

 

 

lela02.jpg

soumitalien2.jpg

 

Dans la collection NAVIRE & HISTOIRE des marines du monde N°2 aux éditions Lela Presse (voir page Liens et portail), un ouvrage étonnant sur les sous-marins italiens trop souvent méconnus parmi les acteurs de la WWII.

 

Semblables aux corsaires de jadis, de 1940 à 1942, trente-deux sous-marins italiens partiront de Bordeaux pour mener une guerre de course dans l'Atlantique, des atterrages de l'Irlande puis des Antilles et aux côtes du Brésil. Avec un tableau de chasse de 116 686 tonnes, le Leonardo da Vinci ne sera surpassé que par deux U-Boote. Malgré de sévères critiques, leurs alliés allemands leur reconnaîtront témérité et ténacité. Des trente-deux sous-marins engagés, seize ne revinrent jamais. Mais les chiffres sont-ils suffisants pour exprimer la valeur?

Edited by Totiano
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • 2 years later...

incredibile quando uno fa una ricerca e scopre che il materiale ce lo ha in casa!

 

dunque mi sono permesso di aggungere al vecchio post di Simone i dati del libro e spostarlo al suo posto: in biblioteca!

 

tra l'altro ho trovato questabella recensione da http://www.histoforum.org/histobiblio/arti...3?id_article=28

 

L’armée italienne a très souvent été dénigrée par les militaires allemands. Parfois à raison, notamment sur la question de la faiblesse de l’équipement de l’armée italienne. Pourtant, s’il est un domaine où les Italiens ont été plus qu’à la hauteur, c’est bien dans l’arme sous-marine. Pourtant, l’engagement des sous-marins de la marine italienne dans la bataille de l’Atlantique est un fait assez peu connu, tant l’histoire des U-Boote de la Kriegsmarine s’est imposée sur le devant de la scène. Les sommergibili furent actifs en passant plus de 6 000 jours à la mer en trois ans. Avec des moyens limités, la BETASOM remporta des succès notables envoyant par la fond 101 navires pour un tonnage de 592 850 tonnes. Le Da Vinci coula par exemple 16 navires à lui tout seul, le Tazzoli, 18. Cet ouvrage de Jean-Pierre Gillet témoigne de l’activité des 32 sous-marins de la Regia Marina qui opérèrent à partir des ports français et en particulier de Bordeaux depuis l’arrivée des premières unités en 1940 jusqu’à l’armistice de septembre 1943.
Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      45k
    • Total Posts
      522.2k
×
×
  • Create New...